1 à 5 minutes
0
Share

Grégory Santaner

Les périodes des fêtes de fin d’année peuvent faire évoluer vos animaux de compagnie dans un environnement inhabituel avec en particulier des plantes et des aliments qui peuvent présenter certains dangers.

Le gui, le houx et l’if : les trois dangers végétaux de Noël

Ces trois plantes souvent utilisées en fin d’année pour décorer les abords ou l’intérieur d’une habitation peuvent présenter un danger mortel.

  • Le gui, dont les branches peuvent tomber par terre en extérieur ou les baies au sol en intérieur, peut provoquer des symptômes digestifs et une PUPD. L’évolution dépend de la dose qui peut être mortelle en particulier chez le chat qui est plus sensible à ce toxique.
  • Le houx est lui aussi toxique via ses baies et ses feuilles. Une vingtaine de baies peuvent déclencher la mort d’un chien à la suite de troubles digestifs majeurs. L’absence d’antidote rend le traitement symptomatique indispensable pour espérer sauver l’animal intoxiqué.
  • L’if, dont la toxicité est connue hors périodes de fêtes, est malheureusement parfois employé comme décoration de fêtes de fin d’année. Il faut recommander à vos clients de ne jamais utiliser l’if en décoration et d’éloigner les animaux de cette plante.

Le chocolat : un plaisir qui peut devenir un danger

Le chocolat est un cadeau classique lors des fêtes de fin d’année. Il se retrouve donc souvent mêlé à des cas d’intoxications en fin d’année. Le cadeau reste souvent sur la table où dans un endroit supposé inaccessible mais les chats et plus fréquemment les chiens font parfois preuve d’ingéniosité pour dénicher le ballotin de chocolat.

Il est important, en cas de suspicion, de connaître les quantités et surtout le type de chocolat ingéré (blanc, au lait ou noir). Les symptômes d’abord digestifs surviennent en quelques heures et peuvent être ensuite suivis de troubles nerveux.

Attention aux sapins et aux cadeaux

Le dernier coupable possible est le sapin lui-même ainsi que les cadeaux qui se trouvent au pied de celui-ci. Le sapin peut être dangereux via la neige artificielle, les guirlandes électriques ainsi que les guirlandes simples peuvent être ingérées.

Dans le même ordre d’idées, lors du déballage des papiers cadeaux, attention aux rubans qui peuvent être avalés et déclencher de graves obstructions digestives. Il peut en être de même avec les boules de papiers cadeaux froissés qui peuvent aboutir au même résultat qui pourrait gâcher ces périodes de fêtes pour les propriétaires de l’animal concerné.

GP-R-FR-NON-191100036