1 à 5 minutes
Share

La période d’essai permet de s’assurer que le salarié embauché convient au poste sur lequel il a été recruté. Elle permet également au salarié d’apprécier si les fonctions occupées lui conviennent.

En contrat à durée indéterminée (CDI)

Toute embauche en CDI est soumise préalablement à une période d’essai de 2 mois. Celle-ci peut être renouvelable une fois.

En contrat à durée déterminée (CDD)

Les modalités sont fixées suivant les dispositions suivantes du code du travail.

  • 1 jour d’essai par semaine, dans la limite de 2 semaines, pour les contrats d’une durée au plus égale à 6 mois
  • 1 mois d’essai pour les contrats d’une durée supérieure à 6 mois

Pendant la période d’essai, les deux parties peuvent se séparer sans indemnité, avec un délai de prévenance minimal de :

  • 24h si ce dernier compte moins de 8 jours de présence
  • 48h entre 8 jours et 1 mois de présence
  • 2 semaines après 1 mois de présence : uniquement dans le cas où c’est l’employeur qui met fin à la période d’essai

Lorsqu’il est mis fin à la période d’essai par le salarié, celui-ci respecte un délai de prévenance de 48h. Ce délai est ramené à 24h si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.

-> Plus d’informations